• Mousse d'Europe
  • 24h expédition en stock
  • 10 000 m² d'espace de production et de stockage
  • Qualité du fabricant depuis 2001
Protection contre l'incendie

La protection contre l'incendie est un thème   essentiel lorsque vous souhaitez poser des plaques de mousse acoustique.   Avant de poser la mousse, vous devez en premier lieu aborder le problème de   la protection nécessaire contre les incendies.

Qui doit utiliser quoi ?

Vous trouverez dans l'éventail de nos produits des mousses normalement combustibles, des plaques à combustion retardée ou même des plaques difficilement inflammables comme p. ex. notre gamme Basotect. Chaque classe de protection contre l'incendie est précisée dans les différentes descriptions d'article, directement sur nos produits.

On distingue différents domaines dans lesquels les mousses peuvent être posées :

Chez les particuliers...

Il n'y a la plupart du temps pas de réglementations et vous pouvez poser quasi tous les matériaux. Il faut simplement faire preuve de bon sens, réfléchissez aux endroits où un incendie peut se déclarer (appareils et prises électriques, cigarettes, moteurs, etc.) et choisissez la mousse en conséquence.

Au poste de travail dans votre société, au bureau ou dans un hall, au restaurant...

Il y a souvent différentes réglementations à respecter. Avant tout achat, vous devez d'abord contacter votre commune ou le service de protection contre l'incendie pour vous informer des dispositions nécessaires de prévention contre les incendies. La plupart du temps, vous ne devez utiliser que des matériaux difficilement inflammables, tels que nos mousses acoustiques en Basotect.

Dans les collectivités publiques...

... comme p. ex. les écoles, les crèches, les universités, et en général les lieux accueillant de nombreuses personnes, c'est la norme DIN 4102 B1 qui s'applique (vous ne devez poser que des matériaux difficilement inflammables), à laquelle répond exclusivement notre mousse acoustique en Basotect. D'autres produits ne répondent pas à cette norme de prévention des incendies et ne doivent pas être utilisés.

 

Quelles classes de protection contre l'incendie existe-t-il ?

On distingue différentes classes pour déterminer la réaction au feu des matériaux (facilement ou difficilement inflammables) : selon le lieu d'utilisation, soit il est possible de choisir librement la classe de protection (utilisation privée), soit il faut se conformer à une réglementation.

Il existe notamment la classification suivante :
A) Matériaux de construction non combustibles
(A1) Matériaux de construction non combustibles sans proportion de matériaux de construction combustibles
(A2) Matériaux de construction non combustibles avec proportion de matériaux de construction combustibles
(B) Matériaux de construction combustibles
(B1) Matériaux de construction difficilement inflammables
(B2) Matériaux de construction normalement inflammables
(B3) Matériaux de construction facilement inflammables

Les lettres A - B3 suivent l'indication de la norme DIN 4102 (p. ex. DIN 4102 B1 pour difficilement inflammable). Jusqu'à la classe de matériaux B1, les matériaux de construction sont dits autoextinguibles. Si l'on enflamme ces matériaux, l'incendie s'éteindra en peu de temps (en absence de source de chaleur externe). Les mousses Basotect appartiennent notamment à cette classe.
À partir de la classe de matériaux B2, l'incendie s'entretient lui-même, même si la source de l'incendie disparaît ; en d'autres termes, une plaque de mousse enflammée continue de brûler même si vous retirez la source de chaleur. La norme DIN 4102 B2 désigne également les matériaux normalement inflammables, le matériau brûle à une vitesse « normale ».

La classe de matériaux B3 est facilement inflammable, dans certaines conditions, une étincelle suffit pour que l'incendie se déclare. De nombreux locaux de répétitions de musique/studios d'enregistrement sont toutefois équipés de plaques de cette classe de matériaux.
Il existe encore beaucoup d'autres normes, qui prennent en compte notamment le développement de fumées ou a contrario le comportement à l'écoulement. Une description de ces normes dépasse ici le cadre de ce document. Il est important de vous informer au préalable sur les matériaux que vous avez le droit ou non de poser. En absence de réglementation, c'est à vous qu'il revient évidemment de mesurer les risques éventuels que vous pouvez/souhaitez encourir.

Même si un incendie paraît très peu probable, il faut bien réfléchir aux matériaux à poser, principalement lorsque la mousse est intégrée à des machines, des moteurs, lorsqu'elle est utilisée dans des appareils techniques et/ou électroniques ou dans des pièces présentant de nombreuses prises électriques (mot clé - foudre).