• Mousse d'Europe
  • 24h expédition en stock
  • 10 000 m² d'espace de production et de stockage
  • Qualité du fabricant depuis 2001
Questions fréquentes

Voici les questions le plus souvent   posées par les clients au sujet de nos mousses. Il s'agit simplement de   questions de base sur la mousse, il n'y a pas d'informations sur les champs   d'utilisation spécifiques. Vous trouverez ces dernières   dans le guide en ligne disponible sur notre site.


1.Les mousses pèsent-elles lourd ?
Par rapport à beaucoup d'autres matériaux de construction, nos mousses sont très légères. Il existe certes des mousses plus légères (par exemple Basotect) et des mousses plus lourdes (par exemple les absorbeurs à l'ester), mais même ces dernières restent relativement légères. Ainsi, un mètre cube de Basotect pèse environ 9 kg, contre 35 kg pour un mètre cube d'absorbeur à l'ester. Les plaques que nous proposons ont un volume maximal de seulement 0,2 mètre cube (par exemple absorbeur à l'ester 100 x 200 x 10 cm). Le poids de ces plaques « lourdes » est donc seulement de quelques kilos.

2.Les mousses sont-elles malléables ?
Oui, toutes nos mousses sauf notre Quash sont entièrement flexibles et peuvent être comprimées et tordues. Elles sont également à mémoire de forme : après leur déformation, elles reprennent leur forme de départ. Nos mousses à l'ester et Pur sont extrêmement flexibles. Les mousses Basotect sont un peu plus rigides (elles ne se plient pas quand on les pose verticalement), mais elles restent tout de même malléables. Seuls nos produits Quash sont durs et rigides et ne peuvent pas être pliés.

3.Peut-on peindre ou vernir les mousses ?
En principe, c'est possible, mais ce faisant, vous détruisez leur efficacité d'absorption phonique car vous bouchez les pores et durcissez la surface, ce qui contribue à la réflexion des ondes. Si vous utilisez des mousses à des fins décoratives (par exemple pour des décors de théâtre), cela n'a bien sûr aucune importance. Nous proposons par ailleurs de colorer nos mousses Basotect. Nous avons mis au point un procédé de nébulisation des plaques qui n'a pas d'effet sur leurs qualités d'absorption. En outre, nous proposons également des mousses Pur colorées.

4.L'eau est-elle mauvais pour la mousse ?
Oui, si la mousse est complètement humidifiée, puis sèche à nouveau, sa durée de vie s'en trouve fortement limitée. Sa structure devient poreuse et se casse avec le temps. Les mousses à alvéoles ouvertes absorbent l'eau comme une éponge. Vous devez donc veiller à ce que l'eau n'entre pas en contact avec la mousse. Une forte humidité de l'air n'est également pas conseillée. Dans ce type d'endroit (salles de classe, salles de répétition, etc.), il faut donc aérer régulièrement et correctement.

5.Peut-on traiter ultérieurement des mousses facilement inflammables pour les rendre difficilement inflammables ?
Théoriquement, c'est possible, mais pour des raisons de sécurité, nous ne le conseillons pas. Pour votre propre sécurité, optez dès le départ pour des mousses Basotect difficilement inflammables. Ainsi, vous êtes sûr de vous. Dans de nombreuses structures (crèches, halles industrielles et de production, écoles, bureaux, gymnases et autres lieux de rassemblement), la loi vous obige généralement à n'utiliser que ce type de matériaux. Renseignez-vous après des pompiers ou des autorités locales afin de savoir quels critères de sécurité incendie vous devez respecter. Demandez-vous également vous-même quel est le risque encouru que la foudre, des étincelles au niveau des câbles, etc. déclenchent un incendie ouvert. 

6.Comment pose-t-on la mousse ?

La mousse est très facile à installer, car son poids est très léger par rapport à d'autres matériaux comme le bois, le métal ou le plastique. Il ne devrait donc pas y avoir de problème de statique. La plupart du temps, la mousse est collée. Les clients qui souhaitent éviter autant que possible les résidus sur les surfaces (objets de location, etc.) peuvent utiliser notre système de crochets qui permet de suspendre en toute simplicité nos mousses les plus rigides comme par exemple les produits Basotect. Vous trouverez plus d'informations sur les différentes possibilités de montage dans ce qui suit.

1. Collage

La plupart du temps, les mousses sont collées. Un ruban adhésif double face ne tiendra malheureusement pas dans la majorité des cas. Toutes les mousses autocollantes présentées dans notre catalogue sont très simples à monter. Il suffit de retirer le film protecteur au dos et d'appliquer la mousse sur pratiquement n'importe quelle surface propre, exempte de graisse et de poussière. Sinon, vous pouvez aussi commander séparément de la colle chez nous, comme de la colle en spray ou de la colle de montage. Cette dernière s'applique simplement à la spatule sur le mur ou le plafond ; il suffit ensuite d'appliquer les plaques de mousse et d'appuyer brièvement, elles tiennent tout de suite. Évidemment, plus la mousse est lourde, plus il vous faut de colle.

 

2. Système d'insertion pour mousses rigides (Basotect ou Quash)

Pour nos produits haut de gamme Basotect, vous pouvez vous passer de colle si vous installez le système d'insertion approprié au mur ou au plafond. Ensuite, vous n'avez plus qu'à y clipper les plaques : le Basotect ne se déforme pas et ne se tord pas par rapport aux autres mousses.

 

3. Suspension des mousses par des crochets (par exemple pour Basotect)

Vous pouvez facilement suspendre nos mousses Basotect grâce à notre système de crochets. Pour cela, il vous faut simplement nos kits de crochets, que vous n'avez plus qu'à visser dans la mousse. Ensuite, vous aurez besoin de crochets achetés dans votre magasin de bricolage et que vous fixerez au mur. Vous pouvez également tendre un fil (en nylon ou en acier) en quadrillage sur toute la surface et y suspendre les mousses Basotect avec les crochets. Ainsi, vous aurez moins de salissures liées aux résidus de colle sur les murs et les plafonds. En revanche, vous aurez de petits trous dans les murs qu'il vous suffira de reboucher lors du démontage. Cependant, ce système ne convient que pour les mousses rigides dans lesquelles nos crochets tiennent. Avec des mousses très souples, vous aurez du mal à faire entrer le filetage des crochets dans les plaques.

 

4. Autres possibilités de montage

Il n'y en a pas beaucoup. Vous pouvez également clouer ou agrafer les plaques, mais dans la plupart des cas, cela ne tiendra pas et ne sera pas très esthétique. Le plus simple est certainement d'utiliser la colle. Nos colles sont solubles dans l'eau. Si vous souhaitez un jour démonter les plaques, vous aurez naturellement des résidus sur la surface, mais ceux-ci se retirent facilement avec un peu d'eau et une spatule.


7.Les mousses sont-elles dangereuses pour la santé ?
Normalement, non ! La mousse est un produit chimique. Pendant la fabrication, il y a un dégagement de gaz toxiques. Mais ce processus ne se produit plus une fois que la mousse est terminée. Les mousses ne sont pas nuisibles pour la santé. Elles se rencontrent d'ailleurs dans la vie de tous les jours : dans les voitures, les avions, les canapés ou dans les lits sous forme de matelas. Au départ, il est tout à fait normal qu'il y ait une légère odeur (comme par exemple dans une voiture neuve). Celle-ci disparaît rapidement et est absolument inoffensive.

8.Les mousses se valent-elles toutes ?Pourquoi acheter une mousse alvéolaire plus chère alors qu'il y en a d'autres qui sont plus économiques ?
Achetez-vous régulièrement du pain chez le boulanger ? Êtes-vous agacé quand vous coupez le pain et que vous vous rendez compte qu'il y a surtout de l'air et très peu de pâte ? Il en va de même pour les mousses : certaines contiennent plus d'air et sont de moins bonne qualité que les autres à la porosité plus fine. En tant que client, il vous est difficile de détecter les différences de qualité. Nos mousses sont spécialement conçues pour une utilisation acoustique et sont particulièrement de bonne qualité. Vous le remarquerez en touchant la mousse, en voyant les petits pores et en constatant au fil des ans que la durée de vie de nos produits est particulièrement élevée. En outre, nos mousses sont entièrement fabriquées et découpées en Allemagne, ce qui garantit qu'aucun CFC n'a été dégagé pendant la production et que les salariés bénéficient de bonnes conditions de travail. Malheureusement, ce n'est pas le cas chez tous les fournisseurs. Posez des questions précises avant d'envisager un achat chez un vendeur supposément moins cher.

9.Odeur propre de la mousse

Au départ, les mousses ont une légère odeur qui s'estompe cependant avec le temps. Elles finissent par prendre l'odeur de leur environnement. En fonction de la durée du processus de fabrication, l'odeur peut sembler plus ou moins forte au début. Dans tous les cas, au fil du temps, elle finira par devenir neutre. Une bonne aération peut favoriser ce processus.

10.Le mythe des cartons à œufs
Oubliez les cartons à œufs ! Ceux-ci ne servent pour ainsi dire à rien. Nous ignorons d'où vient ce mythe et comment il est né, mais les clients nous en parlent presque tous les jours. Épargnez-vous du temps et de l'argent et n'installez en aucun cas des cartons d'œufs. Utilisez des mousses acoustiques dès le départ.