• Produit en France et Allemagne
  • 24h expédition
  • Plus de 350 000 clients
  • 10 000 m² d'espace de production et de stockage
  • Qualité depuis 2001
Insonorisation envers l'extérieur

L'insonorisation est bien plus compliquée qu'une simple amélioration acoustique ou une suppression de résonance. Voici comment isoler au mieux les murs et les plafonds ou comment vous pouvez isoler des générateurs, des pompes, des compresseurs ou d'autres appareils bruyants. Vous pouvez également consulter notre guide en ligne complet.

Veuillez ne pas utiliser de mousse alvéolaire pour l'insonorisation ! Il vaut mieux utiliser des plaques planes et lourdes comme par exemple notre mousse à l'ester ou nos mousses composites. Dans ce cas, nos mousses composites sont encore plus adaptées qu'une insonorisation à l'ester, car leur poids est encore plus important (mais pour cette raison, elles sont également un peu plus coûteuses).

Tout d'abord, vous devez empêcher les ondes de toucher directement les murs ou le plafond. Elles doivent d'abord être absorbées par exemple par des mousses afin de ne pas faire vibrer la maçonnerie. Plus la fréquence des ondes est basse, plus la mousse doit être épaisse ! Nous recommandons à cette fin notre mousse d'insonorisation à l'ester (disponible dans la rubrique « Insonorisation ») ou, encore mieux, nos mousses composites (dans la rubrique « Mousse composite »). Celle-ci est lourde et convient parfaitement pour l'insonorisation.

Pour une isolation encore plus efficace, vous pouvez construire un assemblage en trois couches. Voici comment. 
Montez d'abord au mur une couche de mousse à l'ester ou de mousse composite. Recouvrez cette sous-couche de colle de montage et laissez sécher quelques jours. Quand la colle a durci, collez dessus un carton bitumé lourd ou de la feuille lourde (disponibles ici), puis ajoutez par-dessus encore une couche de mousse à l'ester ou de mousse composite. Le carton bitumé ou la feuille lourde existent en version double face autocollante. Ainsi, la dernière couche de mousse peut être installée directement sur le carton bitumé. Dans la plupart des cas, cependant, il est conseillé d'utiliser en plus de la colle en spray ou une fixation mécanique. Plus cet assemblage sera épais, meilleure sera l'insonorisation, en particulier pour les basses fréquences ; mais bien sûr, plus il sera lourd, plus il sera cher ! Il peut éventuellement être nécessaire d'étayer les plaques pendant la solidification de la colle. Le montage au plafond exige une quantité de colle particulièrement importante ; la plupart du temps, il faut également étayer.


Comment fonctionne cet assemblage ?
L'onde touche d'abord la plaque de mousse extérieure, la traverse en partie et fait vibrer le carton bitumé au milieu. Celui-ci répartit l'énergie entre les deux plaques de mousse (celle qui est à l'extérieur et celle du dessous). Ainsi, en fonction de l'épaisseur, seule une petite partie de l'énergie atteint le mur !


Le problème vient des très basses fréquences (inférieures à 50 Hz), qui sont non seulement audibles, mais également sensibles ! Le sol diffuse le son vers l'extérieur par bruit solidien (même sur un mur insonorisé, tout autour de la mousse !). Il est important d'installer un tapis épais et de séparer du sol les appareils concernés. Vous pouvez par exemple construire pour l'appareil bruyant une estrade en posant une couche d'absorbeur de 4 à 8 cm d'épaisseur, puis en installant par-dessus une planche de bois solide. Ainsi, le bruit solidien qui pénètre dans le sol est affaibli. Ceci s'applique à tous les appareils qui vibrent.
Dans la pratique, toutefois, les fréquences les plus gênantes se sont révélées être les hautes et les moyennes fréquences, qui sont déjà bien atténuées par des mousses d'épaisseur moyenne.